La Mairie de Montmacq utilise les cookies et les technologies similaires pour améliorer l’expérience client et personnaliser le contenu. En continuant votre navigation sur ce site, sans modifier les paramètres de vos cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Bienvenue sur le site de la Mairie de Montmacq

Rechercher :

bouton menu

Les hivers des années 93-94 et 94-95 furent des saisons noires pour les Montmacquoises et les Montmacqois. L’Oise gratifia le village d’inondations record. Les eaux atteignirent lors de ces crues des hauteurs jamais atteintes, envahissant de nombreuses maisons, détruisant les biens et désespérant les personnes. En une nuit nombreux furent les habitants qui perdirent une partie de leur souvenir et virent leur présent et leur avenir compromis.

Des travaux furent entrepris alors en 1995. Une modification du réseau d’eau pluvial avec la pose de vannes de crue et une station de relevage comprenant deux pompes de 400 m3/heure furent installées. Puis des améliorations intervinrent pour faciliter l’écoulement du ru du Taillepied qui lors des crues nous amène les eaux de la forêt. Malgré tous ces ouvrages le risque de débordement est une menace constante sur le village. Comme en témoigne la première crue du 21ème siècle (2011) qui malgré les dégats occasionnés ne fut pas de l’ampleur de ces devancières.

La commune maintenant, comme toutes ses voisines riveraines de l’Oise, est soumise à un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques Inondations) celui-ci est drastique et limite notre développement. Basé sur la crue de référence (1993), il anticipe une crue centenale d’une intensité extrême. Les défis locaux sont au nombre de cinq :

-          préserver la vie humaine

-          préserver l’environnement

-          préserver l’emploi

-          disposer de services publics résilients

-          limiter les dommages aux biens.

Ce défi qui est le nôtre est, comme vous le constatez en lisant ces lignes, régional et même national, notre rivière recevant les divers bassins de la Serre, de l’Aisne et de nombreux petits affluents avant de devenir navigables et de rejoindre la Seine bien en aval de notre commune. D’autres articles suivront sur le PPRI et les TRI qui en découlent.

www.vigicrues.gouv.fr